Navigation mobile
,

Poème triste - Poème sur la vie




Poème triste - Poème sur la vie





Poème triste 



Un petit oiseau sans ailes
Je suis comme un oiseau sans ailes,
je vole vers le ciel encombré de nuages,
qui d'ailleurs m'empêche d'avancer correctement.

Mes petites ailes si fragile
commencent à se briser de l'intérieur,
car tu n'es plus à mes cotés!

J'aimerai tant avoir un instant de tes sourires,
si vifs et si tendre à la fois,
qui me permettrait de retrouver cette joie d'antan,
celle qui manque tant.

Reviens vers moi s'il te plaît
pour que je puisse regagner mes ailes du passé.

Pour pouvoir goûter de nouveau au péché de ta peau,
et me sentir revivre grâce à toi,
oiseau de ma passion.




Poème triste


Tristesse

J'ai perdu ma force et ma vie,
Et mes amis et ma gaieté;
J'ai perdu jusqu'à la fierté
Qui faisait croire à mon génie.

Quand j'ai connu la Vérité,
J'ai cru que c'était une amie ;
Quand je l'ai comprise et sentie,
J'en étais déjà dégoûté.

Et pourtant elle est éternelle,
Et ceux qui se sont passés d'elle
Ici-bas ont tout ignoré.

Dieu parle, il faut qu'on lui réponde.
Le seul bien qui me reste au monde
Est d'avoir quelquefois pleuré.



Poème triste



J’aimerais refermé
Le journal de mon âme
Vivre sans le passé
Tel un plat histogramme

Quand la page accumule
Les douleurs des années
L’encre bleue s’acidule
Par les maux acharnés

Avec une allumette
Je ne veux qu’enflammer
Ce journal indigeste
Condamnant mes pensées

Les imprimés ratés
Et les maux périodiques
Doivent être flambés
Avant l’ère italique



Poème triste




Je suis un homme enfant perdu
Je ne sais pas où me placer
Je cherche la fin d'une rue
Qui ne se finira jamais

J'ai perdu beaucoup de choses
J'en ai gagné autant de l'autre coté
J'ai vu se faner tant de roses
Mais pourtant éclore tant d'orchidée

Voila que je me perds dans ma vie
Bloqué dans toutes mes pensées
J'avoue ne plus savoir où j'en suis
J'avoue être pour un moment effacé

J'ai un mal en moi qui me condamne
J'essaye malgré tout d'y faire face
Être brulé sous toutes ces flammes
Qui font que mes souvenirs s'effacent

Mon cœur veut me guider
Mais ma tête l'en n'empêche
J'en suis à me demander
Si avec mon âme ils ne sont pas de mèche

Je dois laisser le temps se dérouler
Voir si les choses pourront s'arranger
Je dois prendre le large maintenant
Laissez moi m'effacer dans le temps




Poème triste




Je voudrais trop le voir
Il me manque tellement
Je voudrais tant y croire
Que tout redevienne comme avant
Ma vie aujourd'hui
Je ne peux pas la vivre
A mes côtés, sans lui
C'est comme un livre
La fin ne peut finir que bien ou mal
Mais il ne peut jamais y avoir les deux
En ce moments, à zéro est mon moral
C'est pour cela que mes yeux sont en feu
Et que je pleure tout le temps
Dans mon grand lit le soir
Car je n'ai pas assez de cran
Pour surmonter c'est mois à vouloir
Croire que l'on ne s'engueulera pas
Et que l'on restera meilleur ami
C'est comme la mer du niagara
Elle restera à sa place toute sa vie
Lui son endroit ses mon coeur
Et il n'y bougera jamais
Je pourrais compter les heures
Ou tous les deux on partageais
Des moments très magique
Que je ne pourrais pas oublier
Moi je suis peut - être romantique
C'est vrai que je l'ai aimé
Mais je ne veux pas gâcher notre amitié












Liens sponsorisés